Direction Artistique Jean-Marie Mallet

 Jean-Marie Mallet est né en FRANCE le 6 avril 1956 à St Victor l’abbaye, dans une ethnie au nord de la Normandie que l’on appelle les « cauchois ».

Son père, maréchal ferrand et forgeron et sa mère, femme d’artisan agricole, l’élèvent dans un village de cinq cents habitants en plein cœur du pays de CAUX non loin des falaises d’ETRETAT. Jean-Marie étudie au collège et au lycée. A 17 ans et demi, il entre dans la vie active. Il est électricien pendant 6 ans. En 1980 il entreprend trois années d’études d’éducation physique et sportives. Il devient professeur et enseigne pendant dix ans.

En 1984 il participe à un échange culturel FRANCO-SENEGALAIS. Accompagné par des musiciens français, il va à la rencontre des griots sénégalais. C’est une expérience humaine révélatrice de valeurs humanistes, un sentiment profond d’appartenir « à la communauté des hommes » en dehors du territoire national. Jean-Marie découvre son désir d’être explorateur et aventurier, de se connaître et se reconnaître au sein d’une communauté étrange et étrangère. C’est une quête personnelle, un parcours initiatique au sein de la société des griots africains : ils sont musiciens, danseurs, chanteurs, généalogistes, historiens, conteurs.

Ainsi il voyage en Afrique de l’ouest et en Afrique centrale ou il étudie les percussions et la danse africaine : Au Congo avec Ferdinand BATANTOU, en Guinée avec Mamady KEÏTA ; en Côte d’Ivoire avec Georges MONBOYE. En 1989, il s’installe une année à Dakar chez DOUDOU NDIAYE ROSE, maitre tambour major, pour étudier le « Sabar Wolof » du Sénégal. En 1994, après une nouvelle année passée auprès de son père spirituel, Jean-Marie participe à sa première tournée Européenne  avec DOUDOU NDIAYE ROSE et ses 30 tambourinaires pour 35 spectacles. Il devient artiste professionnel. Suivront alors trois autres tournées pour un total de 90 représentations. En décembre 2010 il participe à la cérémonie d’ouverture du festival Mondial des Arts Nègre avec Doudou NDIAYE Rose et 200 batteurs et 800 danseurs à DAKAR au stade Léopold Sédar SENGHOR .

Jean-Marie Mallet crée « La compagnie AWAMA » en 2003. Son expérience Africaine et sa formation de pédagogue lui permettent d’encadrer de nombreux stages et ateliers et d’intervenir à la « Cité de la musique » à la Vilette à PARIS. En 2005, il crée le STUDIO 50 à CAEN en Basse-Normandie : Studio de création artistique Africaine et métissée. La compagnie AWAMA propose depuis 2009 une programmation de spectacle dans cette salle.

Ses dernières créations sont : BO GNEWE spectacle de percussions dansées (1h15) pour 7 percussionnistes danseurs (1h15)  Collection d’un voyageur  solo (1h)  d’un étrange voyageur qui parle wolof et vous fait découvrir une collection de 200 instruments de musique d’Afrique sous une tente nomade fabriquée au Maroc. DJILOR  Solo de danse (1h) autour de l’œuvre poétique de Léopold Sédar SENGHOR

Jean-Marie MALLET : 00 33 (0)231-85-49-76 et 00 33 (0)685-66-77-74

La compagnie AWAMA, 52 rue Eugène boudin 14000 CAEN France.